Groupe des Politologues du Congo

Groupe des Politologues du Congo

PRÉSIDENTIELLE 2016, OPPOSITION : VERS UNE INFLATION DE CANDIDATURES ?

Présidentielle 2016, Opposition : vers une inflation de candidatures ?

 
Google+Imprimer

Kinshasa-

(g à d) Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe

Vivement un criterium pour éviter un trop plein de candidats « fantaisistes ».

Juste après la présentation par le G7 de la candidature de Moïse Katumbi Chapwe, d’autres leaders de l’Opposition ressortent du bois pour se rappeler au bon souvenir de l’opinion par rapport à la présidentielle. Le premier, c’est Vital Kamerhe, leader de l’UNC et ancien speaker de la Chambre basse dont le parti a rappelé pour être bien entendu qu’il était déjà désigné bien avant " candidat Président de la République " par un congrès de sa formation politique.

Même chose pour l’ECIDE dont le congrès avait accompli la même démarche sur la personne de son Président national Martin Fayulu. A cette allure, on peut supposer sans risquer de se tromper que chaque parti politique de l’Opposition désignera son propre " candidat Président de la République " après l’annonce de la candidature du G-7.

L’équation sera davantage compliquée. Ce qui donne raison à Moïse Katumbi Chapwe qui était bien inspiré en entreprenant son initiative actuelle d’amener l’Opposition à désigner un seul candidat Président de la République. Plus facile à dire qu’à faire quand on connait les prétentions surdimensionnées de certains ténors de l’Opposition.

C’est surtout là qu’il faut œuvrer. Ne peut devenir "Président de la République " qui veut. Même sur le plan interne à un regroupement politique, MP ou Opposition, il est indispensable de fixer un critérium sévère. Autrement on tombe dans la banalisation de cette très haute fonction qui est des plus prestigieuses.

Eviter que chaque chef de parti par un congres bidon se fasse designer candidat président de la république

Il faut donc éviter que chaque chef de parti par un congrès bidon se fasse désigner candidat " Président de la République ". Répond-il vraiment au profil ? Quel doit être ce profil quel que soit le camp politique dans lequel il se présente, car il sera le Président de tous et non seulement de ceux qui l’ont élu ? Pour cela, il doit avoir le sens de l’Etat.

Ce n’est pas tout. Tout candidat doit être compétent dans le management des affaires publiques et avoir une moralité à toute épreuve. Ce candidat " Président de la République " doit surtout avoir une tirelire bien garnie avec un minimum de ressources financières. Ce qui pourrait être une présomption de gage qu’il ne viendra pas juste pour s’enrichir sur les maigres ressources du contribuable congolais.

Il faut éviter aux Congolais de revivre le ridicule de 2006 et 2011 où on a vu des candidats " Présidents de la République " qui ont eu du mal à payer la caution de 50.000Usd. Pour la campagne, ils ont dû vendre ou hypothéquer des biens immobiliers. Tous ces candidats n’ont pu faire compagne faute de moyens.

On peut en rire mais c’est grave. Un candidat Président de la République de quel que bord que ce soit, incapable de réunir 50.000 Usd ou même 100.000Usd de caution, que va-t-il faire alors dès qu’il accède au Palais de la Nation ? Folie des grandeurs et mégalomanie. Il peut y avoir des exceptions. N’empêche. Mais, le candidat Président de la République doit être au-dessus du besoin.

Disposer de la logistique conséquentes pour parcourir un sous continent

On en a vu aussi incapables de faire le tour de 24 communes de Kinshasa a fortiori les 11 anciennes provinces passées aujourd’hui à 26. Il faut disposer de la logistique conséquente pour les parcourir dans un pays considéré comme un sous-continent, 80 fois plus vaste que la Belgique et 4 fois la France mais sans voies de communication à part l’avion.

C’est ici où la multiplicité des candidatures à la présidentielle peut faire sourire à juste titre. L’opposition doit faire un effort pour quitter la démesure et embrasser la lucidité. Car la question du profil du candidat Président de la République est fondamentale.

Elle va au-delà des partis politiques dans la mesure où il s’agit de la personne qui portera les destinées de tous les Congolais. Il suffit d’un choix hasardeux à ce niveau pour hypothéquer l’avenir pas d’un village ou d’une ville mais de tout un peuple pendant 5 ans ou plus. Que doit faire alors l’Opposition dans l’immédiat ?

En l’absence du poste de Porte-parole officiel de l’Opposition, celle-ci doit se retrouver dans un forum pour échanger sur le processus électoral. C’est au cours de cette rencontre que la question de la candidature unique ou commune (c’est selon) sera mise sur la table. Les opposants vont fixer le mécanisme pour atteindre cet objectif.

Elaborer un critérium de candidat président de la république valable

Le conseil à leur prodiguer est surtout d’éviter des candidatures de complaisance destinées juste à faire monter les enchères au détriment des candidats valables. C’est ici qu’ils devront élaborer un critérium du candidat Président de la République qui soit conforme aux standards admis.

Pour sa désignation, ils n’auront d’autre choix que de passer par la règle du consensus dans la mesure où il est impossible d’appréhender le corps électoral pour une probable primaire interne. En 2011, il y a eu plusieurs candidats Présidents de la République présentés sous le label de l’Opposition. 
Les trois premiers majors sont Etienne Tshisekedi Wa Mulumba de l’UDPS, Vital Kamerhe de l’UNC et Léon Kengo Wa Dondo de l’UFC. Aucun de ces candidats n’a accepté de se désister au profit du concurrent. Ils sont allés en ordre dispersé jusqu’au dernier jour.

Même si ces scrutins ont été qualifiés de " chaos électoral " à cause des fraudes à grande échelle qui les avaient émaillés, il était tout de même difficile de battre le candidat unique de la majorité, Joseph Kabila dans un mode à un seul tour. Les opposants l’ont bien appris à leurs dépens. Difficile donc de comprendre qu’aujourd’hui, à 8 mois des élections fixées à novembre, qu’ils aient du mal à s’accorder sur la nécessité d’un candidat unique contre celui de la MP.

kandolo
Forum des As


06/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres